24 Heures du Mans : Toyota "garde les pieds sur terre" après sa pole historique

16 June 2017
Par Jonathan Lateur
A l’issue des qualifications, Toyota a placé deux de ses prototypes sur la première ligne de la grille de départ des 24 Heures du Mans. Kamui Kobayashi, au volant de la TS050 numéro 7, a même pulvérisé le record de la piste (3'14''791). Pas de quoi troubler la sérénité de l’écurie japonaise.

Appelez-la, la flèche nipponne ! Profitant, peu après 20h, d’une piste dégagée, Kamui Kobayashi est devenu ce jeudi soir, lors de la deuxième séance de qualifications, le pilote le plus rapide de l’histoire des 24 Heures du Mans sur un tour : 3'14''791. Le précédent record sur le circuit de la Sarthe appartenait, depuis deux ans, à Neel Jani (Porsche) en 3'16''887 ! Le Japonais au volant de la TS050 Hybrid numéro 7 a bouclé les 13,629 km du tracé à une vitesse moyenne de 251,90 km/h : "C’est une performance hallucinante, un tour extraordinaire. On a une voiture exceptionnelle cette année" s’emballe son coéquipier, Stéphane Sarrazin.

La prudence reste de rigueur

Le Français, échaudé par la mésaventure de l’an dernier, redescend toutefois rapidement de son nuage : "Cette performance est de bon augure pour la suite, mais tout le monde doit rester concentré. On peut encore améliorer la voiture". Hugues de Chaunac, consultant historique de Toyota, appelle lui aussi ses troupes à la prudence : "Avoir la première ligne, c’est une formidable vitamine pour samedi. Mais on sait que la course est très longue, la seule chose qui compte c’est dimanche à 15h. Même si l’exploit est là, il faut rester les pieds sur terre" confie l’homme de l’ombre, toujours à la recherche de sa première victoire en Sarthe.

Écouter le podcast