24 Heures du Mans : Toyota veut sa revanche

12 juin 2017
Par Jonathan Lateur
Pour sa 19e participation aux 24 Heures du Mans, Toyota rêve d’enfin monter sur la plus haute marche du podium. L’an passé, à six minutes de l’arrivée, la TS050 numéro 5, alors en tête, s’immobilisait dans la ligne droite des stands et laissait la victoire à Porsche.

Jusqu’à présent, la victoire s’est toujours refusée. Pour cette 85e édition des 24 Heures du Mans, Toyota revient en Sarthe avec la ferme intention de mettre un terme à la malédiction. L’an passé, à six minutes du terme de la course, la TS050 numéro 5, alors en tête, s’immobilisait dans la ligne droite des stands, offrant ainsi sur un plateau la plus haute marche du podium à Porsche : "Digérer ça entièrement, c’est difficile. On aurait aimé marquer l’histoire des 24 Heures d’une autre manière. Mais après cet épisode, ce serait d’autant plus beau de gagner cette année" confie le pilote suisse Sébastien Buémi.

Une fiabilité encore améliorée

Nicolas Lapierre, lui, n’était pas de ce cru 2016 cauchemardesque. Après deux années couronnées de succès en LM P2, le pilote français revient pour défendre les couleurs de la firme japonaise au volant de la TS050 numéro 9 : "La déception de l’an dernier décuple notre motivation. On est encore mieux préparé. L’accent a été mis avant tout sur la fiabilité avec de nombreux essais cet hiver. En plus d’être rapide comme nous l’avons montré lors de la journée test, la voiture est vraiment très fiable. Maintenant, on croise les doigts pour que cette année soit enfin la bonne pour Toyota" conclut le natif de Thonon-les-Bains.