24 Heures du Mans

24 Heures : Duval disqualifié, Capillaire gagne une place

02 octobre 2018 à 20h45 Par Emilien Borderie
Disqualifiées au lendemain de l'arrivée des dernières 24 Heures du Mans, les écuries TDS Racing et G-Drive ont pris connaissance, ce mardi 2 octobre, de la décision de la cour d'appel de la FIA.

La cour d'appel de la fédération internationale du sport automobile a rendu sa décision, ce mardi 2 octobre, concernant le recours que les écuries G-Drive Racing et TDS Racing avaient déposé au lendemain des 24 Heures du Mans 2018. Et sans surprise, l'analyse des commissaires de piste est confirmée : les deux voitures sont bel et bien disqualifiées. En cause, une non conformité vis-à-vis du réglement de la course, qui a permis aux deux équipes de grapiller de précieuses secondes lors des ravitaillements en carburant aux stands.

Mieux vaut tard que jamais : le sacre pour Alpine en LMP2

Parmi les victimes -sans doute involontaires-, figure le pilote chartrain Loïc Duval, qui avait terminé l'édition 2018 de l'épreuve mancelle à la 8e place au général et au pied du podium de sa catégorie. Le malheur des uns faisant parfois le bonheur des autres, le Manceau Vincent Capillaire lui, gagne une place et se retrouve officiellement deuxième des LMP2. Et chez Alpine, on se félicite d'un sacre annoncé... trois mois et demi après l'arrivée !

L'ACO a publié le classement officiel de l'édition 2018 des 24 Heures du Mans.