24 Heures : une Vaillante-Rebellion disqualifiée

19 June 2017
Par Emilien Borderie
Rebondissement au lendemain de l'arrivée des 24 Heures du Mans : la Vaillante-Rebellion n°13 perd sa troisième place, disqualifiée pour non conformité !

C'est après avoir visionné des images filmées lors d'un arrêt au stand de la Vaillante-Rebellion n°13 que la supercherie est apparue : les commissaires de course chargés de veiller au respect du réglement des 24 Heures du Mans affirment que l'équipe suisse a percé un "trou sur le côté droit du capot moteur" dont le but était visiblement d'avoir accès, sans que les mécaniciens ne soient obligés de retirer toute la carrosserie, au démarreur de la voiture "qui fonctionnait mal".

Le doublé pour le Jackie Chan DC Racing

Il va sans dire que le percement d'un orifice en pleine course dans la coque d'un véhicule remet en cause les conditions dans lesquelles la Vaillante-Rebellion incriminée avait été homologuée lors des vérifications techniques et administratives. La sanction est donc tombée : prototype disqualifié ! David Heinemeier Hansson, Mathias Beche et Nelson Piquet Junior, qui étaient arrivés à gravir la troisième marche du podium, perdent leur place au bénéfice du Jackie Chan DC Racing auteur, du coup, d'un doublé.

Vaillante-Rebellion veut faire appel de la sanction

Sur son site internet, l'Automobile Club de l'Ouest indique que "deux infractions ont été constatées par les délégués techniques" : une "modification sur la carrosserie, qui se retrouve en non-conformité technique, décision des stewards n°58" et une "intervention non autorisée dans le parc fermé à l’issue de la course, décision des stewards n°59". L'ACO précise que l’équipe Vaillante-Rebellion a confirmé son intention de faire appel de la décision auprès des officiels.

Crédit photo : ACO