Info Normandie

Alençon s'offre son château

22 janvier 2018 à 22h45 Par Emilien Borderie
Crédit photo : Crédit photo : Ville d'Alençon / Olivier Héron

Quand la ville s’offre… une forteresse : la municipalité d’Alençon a signé, ce lundi 22 janvier, l’acte d’achat de ce que tout le monde appelle le "Château des Ducs". L’imposant bâtiment était jusqu’à maintenant propriété de l’Etat.

C’est Emmanuel Darcissac, maire d’Alençon, et Chantal Castelnot, préfète de l’Orne, qui ont officialisé la transaction ce lundi 22 janvier : propriété de l’Etat jusqu’alors, le "Château des Ducs" est tombé dans l’escarcelle de la capitale ornaise pour 44 000 euros. La somme peut sembler minime, elle est en trompe-l’œil : la collectivité, nouvellement maîtresse des lieux, s’est engagée à leur donner une seconde jeunesse et les factures s’annoncent salées. Des travaux de curage sont évalués à près de 990 000 euros, la restauration en tant que telle devrait coûter 1 760 000 euros, la réalisation d’un parc à l’intérieur et autour de l’édifice est enfin chiffrée à 1 200 000 euros. Soit, au final, un investissement de près de 4 millions d’euros !

Un parcours numérique

"Au-delà de la sécurisation, de la mise en valeur et de la sauvegarde de l’édifice, dont il ne subsiste aujourd’hui plus que le pavillon d’entrée et la tour couronnée, un nouveau parc moderne et ludique va être aménagé. Ce parc urbain, pensé comme un espace de découverte historique et patrimoniale grandeur nature, permettra aux Alençonnais comme aux visiteurs de s’imprégner du lieu et de son histoire si particulière, grâce à un parcours numérique. Au cours de la balade et au gré des envies, le smartphone du visiteur se transformera en un précieux guide riche d’informations. Par ailleurs, une scénographie inédite illuminera le parc et le château, à la nuit tombée" promet la ville dans son communiqué de presse.

Plusieurs phases de travaux

Résidence ducale dont les origines remontent à l’an 1030, en grande partie détruit en 1592 sur ordre d’Henri IV, reconverti en centre pénitentiaire depuis 1824 et vidé de ses derniers occupants en 2010, le site du "Château des Ducs" d’Alençon était, dès lors, resté clos. Les tractations entre la ville et l’Etat, entamées en 2012, ont donc enfin abouti. Dans un premier temps, auront lieu les travaux de sauvegarde du château avec la démolition des murs et le curage des aménagements pénitentiaires, la "confortation" et la restauration de l’édifice, puis le parc urbain sera ensuite aménagé au niveau des anciennes cours de promenade. "Une troisième et dernière phase, relative à l’usage des surfaces intérieures de l’édifice, fera quant à elle l’objet d’une étude ultérieure, prenant en compte les diagnostics et éléments patrimoniaux identifiés lors de la phase de curage" précise-t-on.

Photos