Info Normandie

Alençonnais, on va vous compter !

08 janvier 2018 à 21h49 Par Emilien Borderie
Le recensement est un rituel auquel chaque citoyen concerné a le devoir de se plier : près de 1 250 foyers alençonnais recevront, entre ces 18 janvier et 24 février, la visite d’un agent dûment habilité.

Dans la capitale ornaise, la campagne annuelle de recensement menée par l’INSEE est programmée entre ces jeudi 18 janvier et samedi 24 février : un courrier de la mairie avertira les habitants des 1 249 logements concernés de la visite d’un agent recenseur, qui sera porteur d’une carte tricolore avec sa photo et la signature d’Emmanuel Darcissac, premier magistrat d’Alençon.

Mesurer les évolutions du territoire

Acte civique et obligatoire, le recensement permet de recueillir des informations très utiles pour mesurer efficacement les évolutions démographiques, sociales et économiques du territoire. Chacun est tenu, c’est la règle, de répondre au questionnaire strictement confidentiel qui lui sera soumis, et que seul l’Institut national des statistiques et des études économiques est habilité à exploiter.

On peut répondre en ligne ou avec l'agent

Pour compléter le formulaire de recensement, plusieurs choix sont offerts : utiliser internet grâce à un code confidentiel qui sera donné par l’agent, remplir le document papier et le remettre à l’agent immédiatement ou en convenant avec lui d’un nouveau rendez-vous, soit le déposer à l’hôtel de ville, soit, enfin, répondre aux questions oralement en compagnie de l’agent qui renseignera les champs sur sa tablette numérique.

Six agents recenseurs pour Alençon

A Alençon, l’enquête, qui s’étendra donc, en porte à porte, sur un mois et demi, sera réalisée par six agents recenseurs issus des services municipaux : David Burgues, Olivier Collet, Christine Daguier, Anouar Hajoubi, Maria Lopez et Valérie Moulin. Des trois hommes et trois femmes sont strictement tenus au secret professionnel et n’ont ainsi aucunement le droit de divulguer à qui que ce soit d’autre que l’INSEE les résultats de leur collecte d’information.

Photos