Alexandre Ménard : "Pas le meilleur moment pour commencer"

2 July 2017
Par Jonathan Lateur
Fraîchement nommé, Alexandre Ménard a tenu, ce mardi 7 février, une première conférence de presse dans son nouveau costume d’entraîneur du MSB. L’ancien adjoint d’Erman Kunter s’attend un challenge "très difficile".

Tout juste intronisé nouvel entraîneur du Mans Sarthe Basket, Alexandre Ménard s’est présenté devant la presse, ce mercredi 7 février. Le remplaçant d’Erman Kunter a d’abord eu quelques mots pour son prédécesseur : "Ma première réaction ? J’ai d’abord ressenti un peu de tristesse pour Erman, ce n’est jamais facile de partir ainsi en milieu de saison". Une fois passé le temps de l’émotion, l’ancien assistant-coach a évoqué ses nouvelles fonctions : "J’ai conscience que c’est un challenge difficile. Ce n’est pas le meilleur moment pour commencer mais je me sens tout à fait à même de réussir. En plus, tout le club est derrière moi".

Objectif play-off

Dixième de Pro A à mi saison, le MSB n’a plus de temps à perdre s’il veut avoir une chance de se qualifier pour les play-offs : "Evidemment chaque match est maintenant une petite finale pour rattraper notre retard. Et les prochaines échéances contre Nanterre et Monaco seront loin d’être faciles, si on en gagne une sur deux, je serai très content" explique Alexandre Ménard. Et le nouveau coach mise sur un changement de mentalité pour atteindre son objectif : "Je veux apporter davantage de rigueur et surtout que les joueurs retrouvent le plaisir de jouer ensemble et ainsi redonner un peu de couleur au blason du MSB".

Écouter le podcast

Plus qu’un simple intérim ?

Débutant à haut-niveau, l’ancien professeur de sport aura quatre mois pour faire ses preuves : "Ma mission, elle est pour l’instant jusqu’à fin juin. Je ne me fixe pas d’objectif pour après, je me concentre vraiment sur le court terme. On aura largement le temps de faire le point avec le président". Christophe Lebouille a, lui, justement tenu à préciser, au cours de la conférence de presse, que tout était possible : "On donne sa chance à Alex, à lui de la saisir. Je ne me ferme aucune porte, s’il est convaincant, il pourrait très bien rester à la tête de l’équipe première la saison prochaine".

Écouter le podcast