Info Sarthe

Allocation handicap : l’APF s’invite chez les députés

29 janvier 2018 à 22h08 Par Emilien Borderie
L’Association des Paralysés de France a organisé plusieurs rassemblements "surprise" ce lundi 29 janvier devant les permanences des députés de la majorité présidentielle.

L’Association des Paralysés de France s’est invitée, ce lundi 29 janvier, devant les permanences des députés "En Marche" dans l’ouest. Plusieurs personnes en fauteuils roulants se sont ainsi postées dans la matinée au pied des bureaux de l’équipe parlementaire de Damien Pichereau, rue Gougeard au Mans : "On n’a pas pu rentrer puisque les lieux n’ont pas été mis aux normes d’accessibilité pour les handicapés et de toute façon, on nous a fait savoir qu’exceptionnellement, alors qu’il est censé assurer une présence tous les lundis matin, le député n’était pas là pour nous recevoir…" explique Liliane Cousin, représentante de l’APF en Pays-de-la-Loire.

Au Mans, puis à Château-Gontier

La même opération a été menée quelques heures plus tard à Château-Gontier cette fois, chez la députée de la deuxième circonscription de la Mayenne, Géraldine Bannier : "Monsieur Macron avait promis une revalorisation de l’Allocation Adulte Handicapé de 100 euros, or on nous annonce 40 euros pour la fin de l’année et hypothétiquement 50 un peu plus tard. Ce qui ne fait pas le compte. Et malgré tous les grands engagements médiatiques de la part de nos dirigeants, rappelons que 50% des personnes handicapées ne la touchent pas, cette AAH ! Auxquels viennent s'ajouter ceux qui la perdent lorsque leur conjoint perçoit une rémunération de plus de 1 100 euros par mois…" précise Liliane Cousin.

Photos