Arnage : bientôt un centre d’hébergement d’urgence

17 March 2017
Par Emilien Borderie
Face à des demandes d’asile qui vont croissant, plus de 5 300 places d’hébergement d’urgence vont prochainement être ouvertes au plan national. Aux portes du Mans, la commune d’Arnage est concernée.

Afin de répondre à l’augmentation du flux de la demande d’asile en France, le gouvernement a décidé d’engager par appel d’offres la création de 5 351 places d'hébergement d'urgence : "L’objectif est à la fois d’assurer l’accueil d’un plus grand nombre de demandeurs mais également d’offrir un hébergement et un accompagnement aux personnes de nationalité étrangère s’orientant vers la procédure d’asile" précise la préfecture de la Sarthe.

Tout près du Mans, la commune d’Arnage a été repérée par la société Adoma (anciennement "Sonacotra"), détenue par des acteurs publics, pour y implanter un foyer dans les locaux d’un hôtel qui s’apprête à cesser son activité : "L’offre a fait l’objet d’une acceptation par les ministères concernés" indique-t-on du côté des services de l'Etat.

Le quotidien Le Maine Libre révèle ce vendredi 17 mars qu’il s’agit de l’hôtel "Formule 1", récemment vendu comme une soixantaine d’autres établissements de la même enseigne au plan national. "Nicolas Quillet, préfet de la Sarthe, mettra en œuvre cette décision en concertation avec le maire d’Arnage et les partenaires concernés. Une réunion sera organisée prochainement avec les différents acteurs de ce projet" apprend-on.

==