Info Loir-Et-Cher

Blois Foot 41 : Jacob repart à la charge contre Degruelle

04 avril 2018 à 21h55 Par Denis Deshayes
Crédit photo : Crédit photo : Nicolas Terrien

Son club n’a pas le soutien de l’agglomération… et il le vit toujours aussi mal : François Jacob, président du Blois Foot 41, tacle de nouveau Christophe Degruelle à qui il demande même de démissionner.

Dans une lettre adressée aux 90 conseillers communautaires de l’agglomération, le président du Blois Foot 41 dénonce à nouveau l’inégalité de traitement entre le club de basket et les autres associations sportives, dont la sienne : "Dans un premier temps, Monsieur Degruelle m’avait fait savoir que l’agglomération n’avait pas le sport dans ses compétences. Or, chacun sait que c’est faux, puisque les basketteurs sont bien aidés : 140 000 euros viennent d’être versés à l’ADA ! Ce qui est tant mieux pour eux, mais parfaitement injuste pour les autres disciplines et les innombrables bénévoles qui gravitent autour…" explique François Jacob.

Des excuses publiques comme condition

Le président du club de foot blésois n’hésite pas à parler de "mensonge" et de "mépris" de la part de Christophe Degruelle, auquel il demande à nouveau l’ouverture d’un dialogue afin de clarifier une situation "scandaleuse" dit-il : "Dans un courrier qu’il m’a adressé il y a quelque temps, le président d’Agglopolys m’explique en long et en large qu’il est d’accord pour discuter, que sa porte est grande ouverte, qu’il veut bien me rencontrer… Mais dans le dernier paragraphe, il conditionne l’entrevue à des excuses publiques que je devrais lui faire ! Moi, je n’ai d’excuses à formuler à personne, surtout pas à ce Monsieur qui semble se prendre pour Dieu le Père…".

Une réponse attendue sous 15 jours

La lettre envoyée aux conseillers communautaires est accompagnée d’un questionnaire : "Je demande aux élus, un par un, en joignant une enveloppe et un timbre achetés à mes frais personnels, s’ils cautionnent ou non la situation actuelle" explique François Jacob, qui attend des retours  sous quinzaine. En fonction du nombre et de la teneur des réponses, le patron du foot blaisois envisage de mener sur son site internet une consultation "populaire" cette fois, voire même de se lancer dans l’aventure électorale : "Si vraiment les réponses vont dans mon sens, je me dirai qu’il faut peut-être que je m’implique un peu plus dans la politique locale !".

Pas une affaire d’hommes

Le président du Blois Foot 41 remonte donc au créneau face à l’attitude et au silence de Christophe Degruelle dont il demande même la démission : "Dès lors que cet homme refuse de discuter avec ses concitoyens, avec ses administrés, je considère qu’il n’a rien à faire à la tête de l’agglomération" assène François Jacob. En précisant aussitôt qu’il ne s’agit pas d’une querelle personnelle : "Moi, je souhaite très sincèrement du bien à tout le monde, y compris à Christophe Degruelle. Faire de cette histoire de subventions sportives attribuées de manière un peu trop discrète et sans critères objectifs, une affaire d’hommes, serait indigne. Ce serait une erreur monumentale !".

Et si le Blois Foot montait d'un cran

Pour l’heure -et malgré, donc, l'absence d'aide sonnante et trébuchante de la part de l'agglomération-, le Blois Foot 41 pousse la balle avec un certain brio : l'équipe fanion est leader de son championnat de National 3 et, sauf série noire, pourrait bien monter à l’échelon supérieur dès la saison prochaine. A ce moment-là, le club s'organisera différemment et aura forcément besoin d'un financement plus "copieux", donc, de subventions supplémentaires... On saura, dès lors, si l’argument sportif amène le président d’Agglopolys -qui, contacté par nos soins, a souhaité pour l'instant ne pas réagir- à refaire ses comptes et à ne plus mettre tout ses oeufs dans le même... panier ?