Blois : la ville installe une caméra à la crèche

Crédit photo : Denis Deshayes
24 novembre 2017
Par Denis Deshayes
En réaction à l’agression de membres du personnel, la municipalité de Blois a décidé de renforcer les patrouilles de police et d’installer une nouvelle caméra de vidéo-surveillance.

Lundi 20 novembre vers 19h, trois agents municipaux de la crèche Marie-Curie, à Blois, ont été la cible d'agressions verbales et de lancers de projectiles venant semble-t-il d’un groupe d’une quinzaine d’individus munis de battes de base-ball et de bâtons. Les victimes ont dû se retrancher dans l’enceinte de l’établissement et prévenir la police afin de pouvoir regagner leurs domiciles en sécurité. En réaction, l’ensemble du personnel a fait valoir son "droit de retrait", entraînant une fermeture de la crèche durant deux jours.

Une caméra à 360 degrés

La municipalité a réagi rapidement, d’une part en affirmant son soutien moral envers le personnel et d’autre part, en annonçant le renforcement des patrouilles des forces de l’ordre dans ce secteur des quartiers nord de Blois. Par ailleurs, une caméra de vidéo-surveillance supplémentaire a été implantée à hauteur de la crèche Marie-Curie : "Une caméra à 360 degrés qui va permettre de sécuriser encore plus le secteur, à la fois sur la rue Ampère et sur la crèche directement" précise Yann Bourseguin, adjoint en charge de la Sécurité.

Pas de recrudescence des actes violents

Cet incident, dont ont été victimes trois femmes qui fermaient la crèche en fin de journée, est-il le reflet d’une flambée de la violence dans les quartiers nord de Blois ? "Non, il n’y a pas de recrudescence reconnue par la police. Mais il existe dans cette zone des individus qui en permanence et depuis une vingtaine d’années, sont connus des services de police et suivis par les institutions et d’autres qui ne le sont pas forcément. Donc, c’est un travail permanent, qu’il convient de continuer à mener" explique Marc Gricourt, maire de Blois.

Photos