Info Sarthe

Bornes de recharge électrique : d'importantes disparités

01 octobre 2018 à 22h38 Par Emilien Borderie
Il y a de plus en plus de bornes pour recharger les voitures électriques dans l'ouest... Mais les disparités restent grandes d'un département à l'autre.

La rareté des bornes de recharge a longtemps été le principal frein à l'envol du marché des véhicules électriques en France. Si, selon les dernières observations, les choses se sont heureusement bien améliorées, certaines zones du territoires restent sous-dotées.

La Sarthe à la traîne

Dans l'ouest, avec moins de dix bornes pour 100 000 habitants, la Sarthe fait figure de mauvais élève. Les voisins mayennais et euréliens eux, partis de presque rien en septembre 2017, sont déjà dans la tranche des 30 à 40 points de charge... mais avec, il est vrai, des populations bien moins importantes.

L'Orne et le Loir-et-Cher, bien équipés

Départements à dominante rurale, l'Orne et le Loir-et-Cher semblent mener une politique active d'installation : tous les deux offrent aujourd'hui entre 60 et 135 bornes électriques pour 100 000 habitants sur leurs territoires, soit un taux d'équipement équivalent à celui de la région -autrement plus urbanisée- de Bordeaux.

Favoriser les ventes

Auteur de l'étude, l'AVERE -Association nationale pour le développement de la mobilité électrique- souligne qu'à mesure que les solutions de recharge se développent, le marché grossit : depuis le début de l'année, les ventes de véhicules "zéro émission" ont bondi en France de plus de 22% comparé à 2017. La Renault Zoé reste le modèle le plus acheté.