Info Sarthe

Choc contre une personne, TGV bloqué

20 mars 2018 à 15h11 Par Emilien Borderie
Crédit photo : Crédit photo : Wilfrid Tocqueville

Un TGV en provenance de Paris a percuté une personne qui se trouvait sur les voies à quelques kilomètres du Mans ce mardi 20 mars.

C'est ce que la SNCF appelle pudiquement un "accident de personne" : le TGV Atlantique n°8053, parti de Paris-Montparnasse et attendu en gare du Mans ce mardi 20 mars à 15h10 a percuté quelqu'un qui se trouvait semble-t-il sur la voie dans le secteur de Vibraye, à hauteur plus précisément de la commune de Bouër, au lieu-dit "Courgeon". La procédure de freinage d'urgence a fait s'immobiliser le train quelques kilomètres plus loin en rase campagne, entre les communes de Dollon et du Luart.

L'hypothèse d'un suicide

L'hypothèse d'un suicide apparaît probable. A bord, les 287 passagers présents, à destination du Mans, de Laval ou de Rennes ont été avisés d'un arrêt "de deux heures", le temps d'assurer les éventuelles réparations, d'effectuer les constatations d'usage en présence d'un officier de police judiciaire et de remplacer le conducteur "en état de choc". Outre les gendarmes, les centres de secours de Vibraye, de La Ferté-Bernard et de Changé ont été mobilisés.

Trains supprimés ou détournés

Ce tragique événement occasionne d'importantes perturbations pour le trafic ferroviaire dans l'ouest : certains TGV ont été supprimés et regroupés pour être déviés par la ligne classique, via Chartres pour regagner la capitale, pendant que d'autres passent par Saint-Pierre-des-Corps "afin d'acheminer tout le monde, mais avec des délais plus longs" indique la SNCF. Les retards annoncés à l'arrivée atteignent deux à trois heures.