Craon : les "Trois Glorieuses" à l’heure du bilan

Crédit photo : hippodrome de La Touche
05 septembre 2017
Par Emilien Borderie
C’est le temps fort de la saison sur l’hippodrome de La Touche, à Craon : les "Trois Glorieuses", millésime 2017, ont eu lieu sous un ciel très instable. Et le bilan s’en ressent quelque peu.

Réunion plat et obstacles le samedi et le lundi avec "tiercé-quarté-quinté +", épreuves de trot le dimanche, deux courses de pur-sang arabes, une soirée de présentation de produits du terroir, des animations théâtrales, des baptêmes à dos de poneys pour les enfants… Les arguments ne manquaient pas pour attirer les foules sur l’édition 2017 des "Trois Glorieuses" ces 2, 3 et 4 septembre à Craon. Au final, l’événement a permis de totaliser 8 865 entrées payantes sur la période.

Affluence générale en baisse

S’il n’y a quand-même pas lieu de tout remettre en question, la météo pour le moins chaotique du week-end n’a pas aidé les organisateurs à optimiser la fréquentation : samedi, avec un temps ensoleillé, les "Trois Glorieuses" ont enregistré 138 entrées de plus qu’en 2016. En revanche, l’affluence du dimanche -sous la pluie- a nettement baissé : 1 354 entrées payantes de moins… "mais plus de 10 000 personnes sur l’hippodrome" nuance l’organisation. Le lundi n’a pas servi à redresser la barre : un déficit de 350 billets d’accès.

Les montants pariés ont suivi la tendance

Assez logiquement, les montants pariés sur les différentes courses ont suivi la tendance : 791 811 euros de plus enregistrés le samedi, mais un "manque à gagner" d’un million et demi d’euros le dimanche et d’environ 915 000 euros concernant la journée du lundi, comparé aux "Trois Glorieuses" de l’année précédente. L’hippodrome de La Touche se tourne à présent vers l’organisation de son "Festival d’Automne" : sur trois journées là-encore, avec des courses de plat, d’obstacles et de trot, les 23, 24 et 25 septembre.