Détenus illégalement, ils finissent au Refuge de l’Arche

25 juillet 2017
Par Emilien Borderie
A Saint-Fort, le Refuge de l’Arche annonce qu’il vient de recueillir quatre animaux saisis à une propriétaire qui les détenait illégalement, en Charente.

Cela durait depuis de nombreuses années, ils n’étaient semble-t-il pas malheureux, mais voilà : au regard de la loi, certaines espèces animales ne peuvent pas être adoptées. Si bien qu’une vieille dame, installée dans le nord de la Charente et qui élevait chez elle des perroquets, des tortues terrestres, des rapaces et des singes capucins entre autres, a fait l’objet d’une procédure de saisie en ce début d’été, à la demande de la fondation "30 Millions d’Amis".

Deux singes capucins

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage a mis à exécution la procédure et s’est, pour cela, notamment entouré de l’équipe du Refuge de l’Arche à Saint-Fort : ce mardi 25 juillet au matin, Yann Huchedé, directeur de la structure spécialisée dans l’accueil d’animaux, s'est déplacé pour prendre en charge un hibou africain, une chouette effraie et deux singes capucins. Dès leur arrivée en Mayenne, ces spécimen ont été installés dans la "zone de quarantaine".

La volière comme demeure

"Le hibou africain et la chouette effraie découvriront leur volière définitive ici-même au Refuge de l'Arche sous une trentaine de jours, lorsque la quarantaine sera levée. Quant aux deux petits singes capucins, ils resteront en zone de transit avant d'être transférés vers un lieu d'accueil définitif approprié à leurs besoins" précise l’équipe du refuge animalier mayennais dans un communiqué adressé aux rédactions.

Crédit photos : Refuge de l'Arche