Info Sarthe

Elle remet les vieux vélos en selle

12 octobre 2018 à 06h36 Par Clément Rohée
Mélanie Leroux dans son atelier où s'entassent vélos et pièces détachées.
Crédit photo : Clément Rohée

Mélanie Leroux a lancé La Bicyclette de Graham durant l’été 2018 au Mans. Branchée vintage, elle répare de vieux vélos ou les fabrique de A à Z suivant l’envie des clients.

Installé au fond du jardin de sa mancelle, il règne dans l’atelier de Mélanie Leroux, peuplé de vélos anciens, une douce odeur de mécanique. C’est là qu’elle restaure de vieux biclous et crée des vélos urbains type fixies ou singlespeed. Après avoir mené une première vie à Paris en tant qu’éducatrice, l’Ornaise d'origine a décidé de s’implanter au Mans pour lancer son activité : "Je ne me voyais pas faire ça toute ma vie. Etant bricoleuse, je me suis fait un fixie. Ce qui a plu à mon entourage donc j’en ai fait plusieurs". Et La Bicyclette de Graham était lancée. Depuis juin 2018, elle restaure "des vieux vélos que les propriétaires veulent remettre en état de rouler. Les jeunes sont plutôt intéressés par des vélos urbains type fixie ou singlespeed".

Des vélos fabriqués au Mans

En s'affairant sur son vieux Good’s et son Sylla, c'est en fait avec des morceaux d'histoire de la ville que Mélanie travaille. Dans les années 1930 et 1980, les blasons de ces deux marques étaient apposés sur des cycles fabriqués au Mans. Il en reste quelques traces grâce aux plaques en laiton sur les guidons. On remarque par exemple que Good’s faisait graver les armoiries de la capitale sarthoise sur ses vélos ou encore que sur certains Sylla, était dessiné le circuit des 24 Heures. Son travail est donc également historique : "Tous les vélos sont différents et il y a tout un travail pour savoir quand et qui les a fabriqués" explique la jeune femme.

Photos