Info Loir-Et-Cher

Jean-Michel Blanquer sur le front de l’Histoire à Blois

12 octobre 2018 à 13h01 Par Nicolas Terrien
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, lors des Rendez-vous de l'Histoire à Blois
Crédit photo : Nicolas Terrien

La 21e édition des Rendez-vous de l’Histoire a été officiellement inaugurée ce vendredi 12 octobre, lors de la traditionnelle séance d’ouverture. Comme l’an dernier, le ministre de l’Education nationale est intervenu et a déambulé dans le salon du livre.

C’était une sorte de retour aux sources pour Jean-Michel Blanquer, un temps maître de conférences en droit constitutionnel à l’antenne universitaire de Blois. Autant dire que Les Rendez-vous de l’Histoire, il connaît... "Mais c’est toujours un plaisir de revenir à Blois, notamment sur cet événement qui fait se croiser les pédagogues et les citoyens autour de cette passion française qu’est l’Histoire" a-t-il commenté au micro de Sweet FM, à la sortie de la cérémonie inaugurale.

Jean-Michel Blanquer

"L’importance de l’éducation à l’image"

En rapport avec le thème de l’année, le ministre de l’Education nationale a livré sa vision des enjeux liés à l’image dans le processus de formation du jeune citoyen : "Le paradigme de l’esthétique prend le pas sur celui de l’éthique" déplore-t-il, et pour faire écho à l'une de ses mesures qui a beaucoup fait parler, "l’interdiction du téléphone portable au collège n’est pas une mesure passéiste, mais c’est aussi une manière de faire prendre du recul sur l’image grâce à la connaissance". Et Jean-Michel Blanquer d’approfondir son propos : "Il faut développer l’esprit critique par l’imprégnation progressive du jeune dans les valeurs humanistes de la République".

Les nouveaux programmes en débat

Dans l’assistance de la Halle aux Grains ce vendredi matin, un homme faisait part de son inquiétude sur l’avenir des programmes d’histoire dans les lycées professionnels [photo ci-dessous]. "Certains sont prompts à la critique l’arme au pied" a expliqué Jean-Michel Blanquer face –il faut le rappeler– à un important parterre de professeurs d’histoire ! Le ministre a indiqué que les nouveaux programmes étaient toujours en cours d’élaboration, malgré déjà quelques fuites. "Ils seront ensuite mis en consultation en novembre pour être prêts fin décembre, le but étant de permettre une élévation du niveau général".

Photos