Lactalis : le PDG reçu au ministère

17 janvier 2018
Par Emilien Borderie
Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a reçu ce mercredi 17 janvier à Paris Emmanuel Besnier, PDG du groupe mayennais Lactalis.

Alors qu’une trentaine de cas d’enfants malades est désormais recensée en France, en Espagne et en Grèce, Stéphane Travert a confirmé qu’à ce jour, la source de la contamination aux salmonelles repérée sur des boîtes de lait infantile produites sur les chaînes de l’usine de Craon n’était "toujours pas été identifiée formellement". Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a exigé de Lactalis, l’industriel, que "la recherche de toutes les causes possibles de la contamination soit réalisée de façon systématique  sur l’ensemble du process de fabrication".

Identifier la source de la contamination

De son côté, le PDG du numéro un mondial de la transformation laitière s’est engagé à mobiliser "tous les moyens du groupe pour examiner l’ensemble des hypothèses possibles permettant de parvenir à l’identification certaine de la contamination". Il s’est engagé à "une refonte du plan de maîtrise sanitaire de façon à renforcer la surveillance des procédés de fabrication et anticiper toute survenue d’une contamination". Lactalis se voit par ailleurs intimer l’ordre de détruire l’ensemble des produits retirés sur le sol français ainsi qu’à l’étranger.

Pas de réouverture de l'usine dans l'immédiat

Concernant la situation dans le haut Anjou, Emmanuel Besnier assure le maintien de la collecte pour l’ensemble des producteurs laitiers et "la mobilisation des investissements nécessaires pour assurer la sécurité sanitaire des produits". Stéphane Travert a rappelé pour sa part qu’aucune réouverture de l’usine de Craon ne pourra être envisagée "tant qu’un plan d’action de maîtrise sanitaire ambitieux et rigoureux n’aura pas été validé par les services de l’Etat".