Info Sarthe

Le musher sarthois ramène une dixième place des mondiaux [Vidéo]

11 avril 2018 à 09h41 Par Élise Catalanotti
Crédit photo : Crédit photo : association "Les Crocs Blancs Sarthois"

Arnaud Léoty, quadragénaire installé à Maisoncelles, est bien connu du voisinage qui le voit passer avec ses chiens de traîneaux toute l’année dans les vallées sarthoises.

Au début c’était un rêve de gosse, de quand il avait quatorze ans et qu’il lisait "Croc-Blanc" puis les récits de Nicolas Vannier, le célèbre aventurier du froid. En suivant ses traces, il a eu son premier chien il y a vingt ans déjà, Marlou, et plus tard il s’est élancé dans la "Grande Odyssée" en Savoie. Arnaud Léoty sillonne aujourd’hui les routes de son canton de l’est sarthois au guidon d’un quad en roue libre, tiré par douze huskys de Sibérie.

Le "musher" -nom donné aux conducteurs de traîneaux- entraîne sa ribambelle de compagnons à quatre pattes pendant des mois chaque année comme s'il s'agissait d'athlètes de haut niveau : au moins cinq fois par semaine. Et ce, sans bouger de la Sarthe, pourtant rarement enneigée. A 41 ans, l'homme peut déjà s’enorgueillir de compter à son palmarès un titre de vice-champion de France, acquis en 2014, ainsi qu'une troisième place sur le podium de cette même compétition en 2016. 

Dans le top 10 aux championnats du monde

Arnaud Léoty vient de rentrer de Suède où il était engagé avec six chiens aux championnats du monde de la discipline : la "Polardistans", course longue de 160 kilomètres à travers lacs et forêts où l'on croise de temps en temps quelques rennes. Six attelages français y étaient. Et cela a été dur, tant pour lui que pour les animaux, pourtant marathoniens accomplis, mais il a rempli son objectif, à savoir "terminer dans le top 10" rappelle-t-il. Trois de ses chiens, Lucky, Laska et Liberté, les plus jeunes, ont dû ensuite recevoir les soins du vétérinaire. 

Après plus de vingt heures passées sur les pistes de Sarna et ses alentours, l’attelage a pris la route du retour. Maître et chiens auront parcouru 5 300 kilomètres en tout en traversant la France, la Belgique, l’Allemagne et le Danemark. A présent Arnaud Léoty recherche des personnes intéressées par cette expérience au sein de son team de course.

Passer pro, toujours un rêve

Pour financer sa passion, l'ancien cuisinier enchaîne pour l’instant les petits boulots, en tant que transporteur routier ou dans le BTP notamment : seul moyen pour pouvoir s’arrêter de travailler et partir l’hiver sur des épreuves avec les huskies. "Le Conseil départemental de la Sarthe m’a aidé, et j'ai pu acheter un traîneau d'une valeur de 2000 euros. Il pèse 14,5 kilos. Le premier que j'ai eu en faisait plus de trente, en bois tenon mortaise, hyper dur à manoeuvrer. Mais les frais de déplacement sur les championnats, les inscriptions, le vétérinaire, la nourriture, les harnais, tout cela a un coût... Rien que les croquettes, c’est 400 euros par mois !".

Arnaud Léoty aimerait bien passer professionnel : "pour s'occuper des chiens à plein-temps et se lancer à fond dans des courses toujours plus longues, sur 600 voire 1 000 kilomètres comme au Canada" explique-t-il. Alors il a créé avec son épouse l'association "Les Crocs Blancs Sarthois" avec une page Facebook. Et il espère voir arriver de nouveaux sponsors.

Photos