Le patron du FN en Sarthe accuse LDC de discrimination à l’embauche

19 janvier 2017
Par Jonathan Lateur
Le leader européen de la volaille dans le viseur de Pascal Gannat. Le secrétaire départemental sarthois du Front National affirme que LDC emploie prioritairement des étrangers dans son usine de Sablé-sur-Sarthe. Une pratique assimilable, selon lui, à du dumping social.

Quand LDC annonce un plan d’investissement de 75 millions d’euros dans ses deux usines sarthoises qui font travailler 2 500 personnes, tout le monde se réjouit ou presque… Pascal Gannat, patron du Front National en Sarthe, s’est lui fendu d’un tweet acerbe directement adressé au leader européen de la volaille : "En employant prioritairement des immigrés africains ou des travailleurs détachés, ou alors des chômeurs français des Pays-de-la-Loire ?".

"Il suffit d’aller à la sortie de l’usine"

Contacté à la suite de ses propos tenus sur les réseaux sociaux, le conseiller régional s’en explique : "LDC est une réussite et crée de nombreux emplois, c’est un fait. En revanche, je regrette que l’usine sabolienne engage essentiellement des Africains d’Afrique noire, et non pas des citoyens français installés là depuis toujours. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce sont des gens qui n’ont pas d’exigences sociales ou salariales".

Un lien avec la délinquance

Le leader du parti de Marine Le Pen en Sarthe va même plus loin en affirmant qu’il existe une corrélation entre le recours massif aux étrangers et la hausse de la criminalité : "Cette politique de recrutement crée des problèmes de cohabitation et de petite délinquance. Sablé-sur-Sarthe a d’ailleurs été considérée à une époque comme une plaque tournante du trafic de stupéfiants". Jointe par nos soins, la direction de LDC n’a pas souhaité s’exprimer.

Écouter le podcast