LGV : ils n'en peuvent plus

Crédit photos : Jonathan Lateur
17 mars 2018
Par Jonathan Lateur
Les riverains, excédés par les nuisances sonores liées à la ligne à grande vitesse Paris-Bretagne, manifestaient ce samedi 17 mars à Savigné-l’Évêque.

Si la LGV Paris-Bretagne fait désormais gagner de précieuses minutes aux passagers, eux en revanche assurent perdre des heures entières de tranquillité : les riverains de la nouvelle ligne à grande vitesse, accompagnés de quelques élus locaux, manifestaient leur ras-le-bol vis-à-vis des nuisances sonores engendrées par les trains ce samedi 17 mars à proximité des rails à hauteur de Savigné-l'Evêque.

Vers un durcissement de l'action

Environ 300 personnes se sont rassemblées, avec des slogans clairs mais dans une certaine sérénité : "C'est la dernière fois qu'on fait ça dans le calme. On veut que ça bouge, sans quoi on va durcir l'action. Certains d'entre-nous sont déjà prêts à descendre sur les voies !" lance l'un des manifestants. Parmi les revendications concrètes : que les nombreux convois quotidiens réduisent leur vitesse de 325 à 250 km/h.

Photos