Info Loir-Et-Cher

Loir-et-Cher : "un véritable désastre" pour la sécurité routière en 2017

29 décembre 2017 à 12h15 Par Nicolas Terrien
Crédit photo : Crédit photo : Nicolas Terrien

Jean-Pierre Condemine, préfet de Loir-et-Cher, parle de "désastre" pour qualifier les chiffres de l’accidentologie dans le département en 2017. Autant dire qu’à l’approche du week-end du nouvel an, les forces de l’ordre promettent une présence renforcée sur le bord des routes.

"Le bilan de la sécurité routière dans notre département est un véritable désastre" confesse sans détours Jean-Pierre Condemine, le préfet de Loir-et-Cher. Le département déplore 34 morts sur ses routes depuis le début de l’année, contre 29 en 2016. A cela s’ajoute une augmentation de 25% du nombre de blessés -364 en 2017 contre 290 l’année précédente-. "Au-delà de la froideur des statistiques, ce sont encore plus de familles endeuillées et des vies brisées" souligne le représentant de l'Etat.

Messages de prudence martelés

Les causes d’accidents sont archi-connues tant elles sont rabâchées par les pouvoirs publics : vitesse, alcool, baisse de l’attention, assoupissement, stupéfiants, usage du téléphone au volant... Malgré l’inlassable répétition des messages préventifs, la route tue davantage depuis quelques années en Loir-et-Cher. La vigilance s’impose plus que jamais à l’approche du réveillon de la Saint-Sylvestre, d’autant que neuf Français sur dix annoncent qu’ils consommeront de l’alcool lors de cette soirée, soit au moins quatre verres -résultat d’un sondage publié par la Prévention Routière-. De plus, six Français sur dix avouent ne pas avoir envisagé de solution pour rentrer chez eux après le réveillon.

Contrôles renforcés lors du réveillon

En Loir-et-Cher, les forces de l’ordre seront sur le bord des routes, comme c’était déjà le cas ce jeudi 21 décembre en début de soirée à Saint-Gervais-la-Forêt : le préfet s'était même personnellement déplacé sur ce contrôle routier effectué au niveau du rond-point de la Patte-d’Oie. "Les opérations de contrôles routiers seront très soutenues, tant en zone police que gendarmerie" promet le représentant de l’Etat en Loir-et-Cher. Dès janvier, Jean-Pierre Condemine va dévoiler de nouvelles orientations pour tenter de faire chuter la courbe meurtrière de l’accidentologie en Loir-et-Cher.