Magalie Vaé : "Johnny, c’était le taulier !"

06 décembre 2017
Par Nicolas Terrien
La chanteuse loir-et-chérienne, gagnante de "Star Academy" en 2005, a partagé la scène avec Johnny Halliday le jour de la finale du concours. Un des moments forts de sa carrière qui laisse la place à la tristesse ce mercredi matin.

"C’est un choc ! Nous savions qu’il était malade, que cela allait arriver, mais j’ai encore du mal à y croire..." : comme toute la France qui s’est réveillée triste ce matin, Magalie Vaé se remémore son "quelque-chose de Johnny"... "J’ai eu la chance et l’honneur de chanter à ses côtés, et c’est un de mes plus beaux souvenirs" se souvient-elle. C’était en 2005, pour la finale de l'émission "Star Academy" qui allait consacrer la chanteuse qui habite aujourd’hui tout près de Romorantin-Lanthenay. Avec Magalie, seule Lara Fabian peut se prévaloir d’un duo avec la star sur "Requiem pour un fou".

Un professionnel discret en dehors de la scène

"Je garde en mémoire quelqu’un de gentil et de simple, mais lorsqu’il chantait, il devenait cette bête de scène. C’était impressionnant de voir sa performance. Sur scène, Johnny, c’est le taulier !" assure Magalie Vaé qui, outre le professionnalisme de ce monument de la chanson française, se souvient aussi de ses conseils : "C’était marrant, parce qu’il me les prodiguait à l’oreille, en toute discrétion, pour que personne n’entende". Même si elle avoue ne pas être une rockeuse dans l’âme, la chanteuse s’interroge : "avec son immense répertoire, quel chanteur n’a jamais chanté du Johnny ? Il a chanté tous les styles et traversé toutes les époques, c’est en cela qu’il m’influence".

Un hommage à Blois samedi ?

Magalie Vaé et plusieurs artistes locaux se produiront ce samedi 9 décembre à partir de 19h salle Jorge-Semprun à Blois afin de collecter des fonds pour le Téléthon, millésime 2017. Et il se pourrait que la programmation soit chamboulée pour rendre hommage comme il se doit à l’immense star. "On n’en a pas encore parlé avec les autres, on va en discuter aujourd’hui [mercredi, ndlr], mais cela me paraît logique" fait savoir Magalie Vaé.