Info Loir-Et-Cher

Montée refusée pour l'ADA : Blois a fait une "bêtise"

26 juin 2018 à 11h06 Par Denis Deshayes et Emilien Borderie
Crédit photo : Crédit photo : LNB

En réponse aux attaques portées par les dirigeants de l’ADA Blois Basket 41, amers de se voir refuser la montée dans l’élite, la Ligue Nationale de Basket explique que le club du Loir-et-Cher, pourtant mis en garde à plusieurs reprises au sujet de l’absence de centre de formation, a fait une "bêtise".

Le couperet est tombé ce lundi 25 juin : la Ligue Nationale de Basket n’autorise pas le club de Blois, pourtant champion de France en Pro B, à accéder à l’élite de la discipline. Pour cause, l’ADA ne dispose pas de centre de formation agréé, condition incontournable pour prétendre à la montée : "En début de saison, on rappelle à tous les clubs qui n’ont pas de centre de formation qu’il s’agit de quelque chose d’impératif pour valider une éventuelle montée. Si Caen l’a fait, en revanche Charleville-Mézières, Denain, Saint-Chamond et Blois ont choisi de ne pas accomplir les démarches. On a relancé, à trois reprises et y compris par écrit, l’ADA... Mais le club nous a expliqué que ce n’était pas nécessaire puisqu’il n’y avait pas de montée envisagée dans l’immédiat" explique Alain Béral, président de la LNB.

Monaco avait un centre de formation en fonctionnement

Selon l’ADA, en refusant sa montée à l’échelon supérieur, la Ligue Nationale de Basket prend une décision "injuste et scandaleuse" par comparaison avec Monaco qui, en son temps, avait eu droit à l’élite malgré l’absence de centre de formation agréé. Pour Alain Béral, "Blois charge la Ligue et attire l’attention sur autre chose, c’est classique quand on a fait une bêtise. Mais c’est oublier que Monaco est situé à l’étranger, et que l’Etat français ne pouvait donc pas estampiller son centre de formation. N’empêche, toutes les visites de contrôle ont été faites à l’époque, des rapports existent. Monaco disposait bien d’un centre de formation et sortait d’ailleurs déjà à ce moment-là de bons joueurs. Blois n’a pas de centre de formation, c’est ça la différence".

L'ADA est inscrite en Pro B pour la saison prochaine

Alors, y a-t-il une issue possible ? "Pour la saison prochaine, Blois est inscrit en Pro B. Voilà. L’équipe de Boulazac-Dordogne est maintenue en Jeep Elite. Nous appliquons le règlement dans son intégralité, sans quoi, il ne sert à rien. Nous avons pris bonne note de l’intention de l’ADA d’engager des recours. Nous suivrons ça de près, mais je rappelle que la Ligue n’a pas vocation à agréer des centres de formation. C’est la Fédération Française et le ministère des Sports qui ont cette responsabilité… Ce même ministère des Sports qui nous a donc adressé une lettre pour nous confirmer que Blois n’a pas de centre de formation. Nous appliquons le règlement" assène Alain Béral.