Nicolas Quillet : l’Eure-et-Loir, département "très attachant"

07 March 2017
Par Emilien Borderie
Nommé en Sarthe en ce début du mois de mars, Nicolas Quillet tire le bilan de ses années passées précédemment dans l’Eure-et-Loir. Au-delà de ses multiples missions en tant que représentant de l’Etat, il évoque "un département très attachant".

Nommé en Conseil des ministres en 2013, à l’avant-veille de Noël, Nicolas Quillet sera resté préfet d’Eure-et-Loir jusqu’à ce début du mois de mars 2017 où il vient de prendre des fonctions similaires en Sarthe. Trois années riches en terres euréliennes, passées "dans un département très attachant" affirme ce haut fonctionnaire, faisant allusion à un édifice emblématique : "à mon humble avis, la plus belle cathédrale de France, à Chartres".

Dreux d'un côté, le Perche de l'autre

L’Eure-et-Loir, territoire de contraste : "On y sent la proximité avec la région parisienne, avec des problèmes liés à la radicalisation. Une ville comme Dreux, assez difficile" mais il y a aussi le Perche, secteur pour lequel Nicolas Quillet retient la signature d’un "contrat de ruralité très important" dit-il, et "la mise en place d’un pôle d’équilibre territorial qui a permis de bien avancer les choses" en matière de conseil économique, d’accompagnement des entreprises et de développement touristique.

Écouter le podcast