Playoffs : brillant, le MSB se qualifie en demi-finale (79-68)

Crédit photo : Dominique Breugnot / MSB
27 mai 2018
Par Jonathan Lateur
Véritable démonstration du MSB ce dimanche soir à Antarès. Devant une salle en ébullition dès le coup d’envoi, les basketteurs manceaux ont fait preuve d’une incessante combativité pour venir à bout de l’ASVEL (79-68). Un succès synonyme de qualification.

Un public et des joueurs au top niveau. Les basketteurs et les supporters du MSB ont parfaitement retenu les leçons de la soirée de mardi, qui avait vu l’ASVEL venir s’imposer en Sarthe, devant une équipe et une salle Antarès bien pâles. Ce dimanche, pour le match 3 de ce quart de finale des playoffs, tout le monde, côté sarthois, semblait avoir repris des couleurs. 6 035 personnes donnaient de la voix dans les tribunes, tandis que sur le parquet les coéquipiers de Justin Cobbs affichaient d’entrée une détermination sans faille, au niveau de l’enjeu.

Différence dans le troisième quart-temps

Solidaires et agressifs en défense, les Manceaux peinent à régler la mire en début de match. Jamais distancés, les hommes d’Eric Bartecheky courent pourtant après le score pendant quasiment toute la première mi-temps, avant de repasser en tête juste avant la pause grâce à Wilfried Yeguete (32-31). Au retour des vestiaires, les partenaires de DJ Stephens vont connaître leur plus gros temps fort de la rencontre. Chris Lofton, titulaire d’entrée, parvient à marquer plusieurs shoots primés qui permettent à son équipe de prendre le large. 

Un alley-oop pour finir 

A l’entrée du quatrième quart-temps, Antoine Eïto score à trois points et permet aux siens d’aborder les dix dernières minutes avec sérénité (67-57). La fin de la rencontre s’annonce assez tranquille jusqu’au moment où les arbitres sifflent une faute anti-sportive contre DJ Stephens. Le MSB ne mène plus que de 7 points à l’entame du money-time. L’ASVEL multiple les fautes, Justins Cobbs ne tremble pas sur la ligne et réussit tous ses lancers. La messe est dite, Le Mans va se qualifier. Et pour finir en beauté, Stephens, bien servi par Travis, réussit un alley-pop qui fait trembler Antarès (79-68).

A Strasbourg dès jeudi 

"Oui, on peut dire que la saison est déjà réussie, mais pas encore finie !" commente Christophe Lebouille, président du MSB, quelques minutes après la délivrance. "Nous irons à Strasbourg avec la volonté de gagner. Avec ce qu’ils ont montré ce soir, les joueurs peuvent le faire. Même si Strasbourg est très fort, je crois en notre bonne étoile" explique-t-il. Et ce, même si Le Mans reste sur deux cinglants 0-3 contre la SIG en demi-finale des playoffs.  Le premier duel entre le MSB et la SIG est programmé ce jeudi 31 mai au Rhénus. La règle est simple, il faudra l’emporter à trois reprises pour aller en finale.