Saint-Laurent-Nouan : arrêt de l’unité n°1 à la centrale

Crédit photo : EDF
04 juin 2018
Par Emilien Borderie
Le personnel de la centrale nucléaire EDF de Saint-Laurent-des-Eaux a procédé ce samedi 2 juin à l’arrêt de l’unité de production n°1. Il s’agit d’effectuer le rechargement en combustible et de mener une série d’opérations de maintenance.

A 2h30 du matin ce samedi 2 juin, l’unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-Nouan a été stoppée : "cet arrêt programmé va permettre de renouveler un tiers du combustible et de réaliser des opérations de maintenance, ainsi que des contrôles préventifs et essais de matériels" explique EDF dans son communiqué.

Une trentaine d'arrêts depuis 1981

Il s'agit du 33e arrêt du genre sur cette unité de production, mise en service en 1981 : "L’ensemble des interventions a été minutieusement préparé pendant plusieurs mois. Tout se déroula selon un planning précis. Parmi les 3 500 activités programmées figurent notamment des travaux sur les tuyauteries en station de pompage pour renforcer la sûreté des installations" précise-t-on.

Plus de 1 500 personnels mobilisés

Ce premier arrêt programmé de l’année 2018 mobilisera plus de 1 500 salariés d’EDF et de sous-traitants. Durant toutes les étapes d’un arrêt programmé, EDF assurer travailler "en étroite relation avec l’Autorité de sûreté nucléaire, qui veille à la qualité de la réalisation des activités, à la sûreté, à la sécurité et à la surveillance radiologique des intervenants". L’unité de production n°2 continue pour sa part d’alimenter le réseau électrique.