Info Loir-Et-Cher

Salbris Badminton fait jouer recruteurs et chômeurs

26 décembre 2017 à 16h50 Par Emilien Borderie
En amont de l’obtention du trophée "Sport responsable", le club de badminton de Salbris a mis sur les courts une 20aine de chômeurs, de conseillers Pôle Emploi et de chefs d’entreprises de la région.

L'association Salbris Badminton a reçu, ce jeudi 14 décembre, le trophée "Sport responsable Generali" à l’occasion d’une cérémonie organisée à Paris et présidée par Sébastien Chabal, au Pavillon Champs-Elysées : "Cette distinction récompense l’engagement du club en matière d’insertion et de reconversion des sportifs, le club est le seul de la région Centre-Val-de-Loire, toutes disciplines confondues, à être récompensé. On devance les clubs de football féminin d’Albi et de badminton de Lyon" souligne Dominique Grosjean, le président salbrisien.

L'action "Badmin'job dating" saluée

L’action "Badmin’job dating" organisée à deux reprises par le club ces derniers temps a beaucoup compté : l’opération a consisté à rassembler, le 12 décembre, vingt-trois demandeurs d’emploi, cinq recruteurs et sept conseillers au CRJS de Salbris, dans la salle Pillon : "pendant une heure, des ateliers de badminton en équipes autour de jeux et un parcours en fauteuil roulant ont permis aux uns et aux autres de mettre en avant leurs qualités humaines. Salarié de la ligue, bénévoles du club ont guidé les joueurs qui ne savaient pas forcément qui était qui" explique Dominique Grosjean.

La volonté d'accueillir tous les publics

Quelle finalité pour "Badmin’job dating" ? D’abord, mieux connaître les structures présentes : Atermes, la Fédération française d’équitation, Areas, Adwork’s et Confiez-nous Salbris. Puis, concrètement, assurer quelques entretiens professionnels aux demandeurs d’emploi présents. Une démarche que le club décline plus largement : "Nous cherchons à partager une culture et un plaisir de jouer au badminton et au jeu de volant avec tous les publics comme en EHPAD, auprès d’handicapés, retraités, demandeurs d'asile. Avec des moyens limités, le club cherche à accueillir au mieux tout public en conjuguant projet sportif et projet social et solidaire" fait savoir Dominique Grosjean.