Sanglier en Mayenne : feu à volonté !

13 mars 2018
Par Emilien Borderie
Compte tenu des dégâts occasionnés par l'animal, notamment dans les cultures, le sanglier est classé "espèce nuisible" en Mayenne et un "droit de destruction" s'y applique jusqu'au 31 mars.

Les amis des bêtes en auront le coeur retourné : dans ses recommandations, la préfecture de la Mayenne recommande officiellement d'éliminer les jeunes sangliers afin de réduire la population de cet animal de gibier qui semble bel et bien pulluler dans les zones forestières du département malgré des prélèvements importants au cours de l'année passée. Au vu des importants dégâts occasionnés sur les cultures, mais aussi pour réduire les risques de collisions routières ou ferroviaires, le sanglier a été classé "espèce nuisible" par décret avec, par conséquent, un "droit de destruction" valable jusqu'au 31 mars sur l'ensemble du territoire mayennais.

"Droit de destruction" n'est pas "droit de chasse"

"Les détenteurs du droit de destruction peuvent détruire par tir à l’affût ou en battue le sanglier. Une déclaration auprès de l’ONCFS et de la fédération départementale des chasseurs est obligatoire 12 heures au préalable" précisent les services de l'Etat en rappelant les dispositions légales : "Le propriétaire, possesseur ou fermier, procède personnellement aux opérations de destruction des animaux nuisibles, y fait procéder en sa présence ou délègue par écrit le droit d'y procéder. Le délégataire ne peut percevoir de rémunération pour l'accomplissement de sa délégation". Précisons que la destruction du sanglier doit se faire en portant des vêtements fluorescents.