Stéphane Le Foll, nouveau maire du Mans

Crédit photo : Jonathan Lateur
14 juin 2018
Par Emilien Borderie
Candidat préalablement désigné par la majorité socialiste, Stéphane Le Foll a été élu, ce jeudi 14 juin 2018, nouveau maire du Mans.

Même s’il ne s’était jamais clairement exprimé sur le sujet, sans doute lorgnait-il l’échéance de 2020 pour prendre les commandes de la ville. Stéphane Le Foll n’aura pas eu à attendre si longtemps : le décès de Jean-Claude Boulard, maire du Mans, le 31 mai dernier, a précipité les choses.

Avant la politique, une petite carrière de prof

Grand fidèle de François Hollande dont il fut l’unique ministre de l’Agriculture, ce fils d’enseignant, lui-même prof de lycée à Rouillon puis à La Ferté-Bernard avant d’embrasser sa carrière politique, ce natif du Mans a été élu, à 58 ans, à la tête du Conseil municipal -dominé par les élus PS- de la capitale sarthoise.

Le Foll, candidat désigné par la fédération PS

Les élus, exceptionnellement réunis ce jeudi 14 juin pour désigner le successeur de Jean-Claude Boulard, resté maire des Manceaux durant un peu plus de dix-sept ans, ont logiquement et majoritairement choisi celui que la fédération départementale du Parti Socialiste avait préalablement désigné, aux dépens de Christophe Counil et de Marietta Karamanli.

31 voix pour le candidat Le Foll

Après une phase de discours, empreinte de beaucoup d'émotion, le vote a eu lieu. Sur les 55 bulletins dépouillés, 31 étaient exprimés en faveur de Stéphane Le Foll, deux pour le candidat du Front National Emmanuel Dubois et 22 blancs.

En route pour le scrutin "grand public" de 2020

Mettant un terme au bref intérim assuré par Isabelle Sévère depuis la disparition de Jean-Claude Boulard, Stéphane Le Foll devient le 57e maire du Mans. Tout semble indiquer qu’il sera le candidat naturel de la gauche lors des prochaines élections municipales, qui auront vraisemblablement lieu au printemps 2020.