Taxe d’habitation : le rétropédalage de Jacqueline Gourault

Crédit photo : Philippe Servent / Présidence de la République
12 janvier 2018
Par Nicolas Terrien
Interrogée sur le sujet ce jeudi 11 janvier, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur a évoqué "un impôt plus juste" pour remplacer la taxe d'habitation... Avant de se dédire dans la soirée sur Twitter.

Invitée ce jeudi 11 janvier dans l’émission "Questions d'info" face aux journalistes de LCP, France Info, du Monde et de l'AFP, Jacqueline Gourault a annoncé que la taxe d’habitation supprimée d’ici 2020 sera remplacée par "un impôt plus juste". Une manière de rassurer les collectivités locales qui se retrouveront privées d’une ressource dynamique : "Je pense que pour le bloc communal, c'est une opinion strictement personnelle, il est important de laisser un impôt en lien avec le territoire, c'est-à-dire les citoyens" a-t-elle ajouté.

Rétropédalage dans la soirée

La déclaration de la ministre sur la suppression d’un impôt pour en créer un autre est loin d’être passée inaperçue. Dans la soirée, Jacqueline Gourault a tenté de rectifier le tir via son compte Twitter : "La taxe d'habitation est définitivement abolie et ne sera pas remplacée par un autre impôt. La fiscalité locale sera entièrement repensée" pouvait-on lire.

La mise au point de Bruno Le Maire

"Il n’y aura pas de nouvel impôt en France dans le quinquennat" a assuré le ministre de l’Economie dans la matinée de ce vendredi 12 janvier sur BFMTV. Pas de nouvel impôt, ni de nouvelle taxe, mais la taxe d’habitation sera totalement supprimée "dès qu’une solution sera trouvée pour compenser les collectivités locales". Sans plus de précisions sur la forme, ni sur le calendrier.