Usage de l’eau en Loir-et-Cher : limites renforcées

23 juillet 2017
Par Emilien Borderie
Les effets de la sécheresse ont tendance à s’accentuer dans le Loir-et-Cher. La préfecture édicte de nouvelles limitations pour l’usage de la ressource.

"La sécheresse s’accentue sur la plupart des cours d’eau du Loir-et-Cher" indique la préfecture ce vendredi 21 juillet, en préambule à l’annonce de nouvelles mesures de restrictions pour l’utilisation de la ressource en eau à travers le département, qu’elle soit le fait des particuliers ou des professionnels.

Sur les bassins versants des affluents de la Loire, du Beuvron et de la Masse, les exploitants ont interdiction totale d’irriguer, interdiction est faite de toute manœuvre susceptible d’influencer le débit ou le niveau d’eau, l’arrosage des pelouses et jardins est interdit, l’arrosage des potagers est interdit de 8h à 20h.

Sur les bassins versants de la Brenne et de la Cisse, l’irrigation doit désormais être réduite de 50% par rapport au volume hebdomadaire autorisé en temps normal, le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit restent interdits, l’arrosage des pelouses et jardins est interdit, l’arrosage des potagers est interdit en journée.

Sur le bassin versant de la Braye, les irrigants doivent réduire de 20% le volume hebdomadaire habituellement permis, le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit sont interdits, l’arrosage des pelouses et jardins est interdit de 8h à 20h.

Au-delà des restrictions réglementaires, la préfecture de Loir-et-Cher invite, "plus globalement et compte-tenu de la situation de sécheresse sur l’ensemble du département" à se montrer "vigilant en ce qui concerne sa consommation d’eau".