Vague de froid : chez Vinci Autoroutes, tout est prêt

Crédit photos : Vinci Autoroutes
30 novembre 2017
Par Emilien Borderie
Au plan national, l’entreprise assure pouvoir mobiliser quelque 2 000 salariés, capables d’intervenir sept jours sur sept en cas de grosse perturbation sur le réseau. Chez Vinci Autoroutes, engins et combinaisons d’hiver sont de sortie.

La vague de froid, et ses répercussions sur nos déplacements. Des pluies verglaçantes, et localement de petites chutes de neige, sont prévisibles ces prochains jours dans l’ouest. Chez Vinci Autoroutes, le matériel et les hommes sont prêts à passer à l’action, pour traiter voire dégager les chaussées : "On appelle ça la bataille blanche, avec une mission qui consiste tout simplement à libérer les voies au plus vite pour que les usagers puissent rouler en toute sécurité, qu’il s’agisse d’aller au travail ou de rentrer chez soi" explique Philippe Baffour, agent routier basé au centre d’exploitation du groupe Vinci à Maresché.

Une importante phase de préparation

Soixante salariés œuvrent chaque hiver sur l’A28 entre Ecommoy et Alençon ainsi que sur l’A11 de Brou jusqu’au Mans : "Avant la saison hivernale, on a une importante phase de préparation : on contrôle tous les niveaux des camions, on les charge en sel et en saumure, puis on se pré-positionne avant les chutes de neige et dès que le premier flocon arrive, on y va !" détaille Philippe Baffour. En poste depuis dix-sept ans, il reconnaît une certaine envie de "pousser la neige" mais se défend de parler d’un "plaisir" qui pourrait être "mal interprété". Notre professionnel préfère considérer qu’il est "toujours gratifiant d’avoir fait le boulot, et d’éviter sans doute des accidents".

Photos